Comment expédier des colis aux États-Unis pendant la crise du COVID-19 ?

Expédition aux États-Unis avec Packlink

« J’aimerais savoir comment envoyer un colis bon marché aux États-Unis ». C’est une question que nous posent de nombreux clients lorsqu’ils souhaitent expédier un colis à destination du pays de l’oncle Sam.  Ils sont souvent très surpris de retrouver dans la même phrase les termes « colis bon marché » et « États-Unis ». C’est pourtant une réalité, nous vous l’assurons.

Poussons encore un peu plus loin le bouchon : comment le faire pendant l’état d’alerte en Espagne ? Est-il possible d’envoyer des colis à l’international ? Ce sont les deux principaux doutes qui ont émergé en raison de la crise que nous vivons actuellement ; ce qui est certain c’est que tous les services en dehors de nos frontières restent actifs pendant la crise sanitaire du coronavirus.

Autrement dit, il n’existe aucune restriction. Par conséquent, chez Packlink nous continuons de vous proposer nos services d’envoi de colis. Pas seulement sur le territoire national, à l’étranger également, et notamment aux États-Unis.

Pour ce faire, il vous suffira d’utiliser le comparateur d’envois et d’ajouter l’origine et la destination, ainsi que les caractéristiques du colis. En un clic, vous ferez apparaître une liste avec les prix et les différents services des sociétés de transport international qui opèrent aux États-Unis. Chronopost, UPS ou TNT, entre autres, continuent de proposer 100 % de leurs services. Les expéditions et livraisons sont ainsi garanties.

Pour vous faire une idée des services de messagerie disponibles aux États-Unis, de leurs prix et conditions, nous avons effectué quelques recherches qui vous serviront d’exemples :

 Le premier colis est un envoi de Paris à Boston de 5 kg et mesurant 12 x 14 x 20 cm.

La liste des options qui apparaît, lesquelles peuvent être classées par prix ou par urgence d’envoi, est longue. Vous pourrez réaliser votre envoi avec les sociétés de transport suivantes : DHL, Chronopost, TNT et UPS. Les délais de livraison varient entre 24 heures et 5 jours ; le service que vous choisirez dépendra donc de vos besoins.

Notre deuxième colis imaginaire est un envoi à New York depuis Paris. Dans ce cas, les dimensions du colis sont de 10 x 9 x 18 cm pour un poids de 3 kg.

Tout comme pour l’exemple précédent, Chronopost, DHL, TNT et UPS sont les sociétés qui proposent actuellement ce service et leurs délais sont similaires : les colis urgents en 24 heures et jusqu’à 5 jours pour les colis classiques.

Une fois les envois réalisés, si vous souhaitez avoir l’esprit tranquille, tous ces services proposés par Packlink donnent la possibilité de faire le suivi de votre colis à destination des États-Unis. Ainsi, en temps réel, vous saurez où se trouve et où en est exactement votre colis.

Conseils pour expédier votre colis aux États-Unis

  • • La préparation de votre colis est essentielle. C’est un processus qui commence par le calcul du poids et des mesures de votre colis, déterminants pour le prix appliqué. Cliquez ici pour savoir comment peser et mesurer votre colis.
  • • Tous les envois que vous gérez via Packlink bénéficient d’une assurance obligatoire, déjà incluse dans le prix. Si vous souhaitez toutefois protéger au maximum votre colis, vous pouvez souscrire une assurance complémentaire au moment de passer la commande.
  • • Vous devrez rédiger une Packing List, une liste devant détailler chacun des articles inclus dans votre colis. C’est une démarche obligatoire pour les envois vers ce pays et vous devrez y accorder une attention particulière.
  • • Pour gérer des envois vers les États-Unis, il est nécessaire de passer par la douane et de fournir plusieurs documents. Découvrez ici comment passer la douane des États-Unis; vous en connaîtrez les détails.
  • • Un emballage adéquat est également important pour protéger votre marchandise des coups. Suivez donc nos conseils d’emballage et vous éviterez ainsi toutes mauvaises surprises.
  • • Enfin, afin de savoir quels types de colis vous pouvez envoyer aux États-Unis, n’oubliez pas de vérifier la liste des objets interdits ou limités.
Expédition aux États-Unis avec Packlink« J’aimerais savoir comment envoyer un colis bon marché aux États-Unis ». C’est une question que nous posent de nombreux clients lorsqu’ils souhaitent expédier uLire la suite

Envois internationaux : quels sont les services actifs pendant la crise et comment les utiliser

Envois internationaux avec Packlink pendant l'état d'alarme

La situation que nous vivons nous empêche de réaliser des tâches quotidiennes que nous considérions comme normales et qui aujourd’hui nous semblent être un luxe. Parmi celles-ci figure en premier lieu la libre circulation, raison pour laquelle certains services sont aujourd’hui restreints. Ce n’est pas le cas de l’expédition de marchandises : cette activité est considérée comme essentielle et, ce faisant, continue d’être menée normalement, aussi bien à l’échelle nationale qu’à l’international.

De ce fait, très peu de restrictions ont été appliquées, c’est pourquoi Packlink continue de vous proposer ses services d’envoi de colis sur le territoire national et à l’international. Il vous suffit d’utiliser le comparateur d’envois. Ajoutez uniquement le lieu d’origine et la destination, ainsi que les caractéristiques du colis.

En un clic, vous ferez apparaître une liste avec les prix des sociétés de transport international avec lesquelles nous travaillons et leurs différents types de service. Colissimo, Mondial Relay, UPS ou TNT, entre autres, continuent de proposer 100 % de leurs services. Les expéditions et livraisons sont ainsi garanties.

Lors de votre recherche, certains services pourraient apparaître comme indisponibles, leur usage peut être donc limité pendant l’état d’urgence lié au coronavirus (c’est le cas des services Drop Off, étant donné qu’un contact est nécessaire). Toutefois, vous avez à disposition des envois internationaux Door to Door, une option avec laquelle il est possible d’envoyer des colis à l’étranger sans sortir de chez vous.

L’objectif de ces règles est de parvenir au contact zéro entre les livreurs et les destinataires des colis pour garantir au maximum la sécurité et la santé des travailleurs et des clients.

D’autre part, vous pourrez aussi vous connecter au système de suivi d’envois pour connaître, à tout moment, l’état d’avancement de votre colis. C’est une démarche toujours très importante, mais encore plus dans le cadre d’envois internationaux.

Les procédures douanières

Si votre envoi est destiné à un pays en dehors de l’Union européenne, vous devrez suivre des procédures particulières. L’usage du terme « douanières » brouille un peu les choses, car il suppose un ensemble de démarches et de formalités qui semblent interminables.

Soyez tranquilles. Si vous gérez vos envois internationaux avec Packlink, nous vous indiquerons chaque étape à suivre afin d’éviter les surprises et de nous assurer que votre colis parvienne à destination sans encombre.

Chaque pays a ses propres règles en matière de douane, mais en règle générale seuls deux documents doivent être obligatoirement présentés : une facture douanière et une liste mentionnant le contenu du colis, appelée la Packing list.

Il se peut qu’en fonction du type de marchandise, vous ayez besoin de documents supplémentaires, mais nous vous préciserons lesquels une fois que le transporteur nous aura transmis l’information.

De toutes façons, si vous souhaitez savoir quels documents vous seront demandés pour gérer ce type d’expéditions, jetez un œil à ces informations sur les procédures douanières. Vous connaîtrez tous les détails et vous verrez que le processus n’est pas si compliqué.

Les envois internationaux sont-ils garantis ?

Comme nous l’avons dit, jusqu’à présent, aucune restriction n’a été appliquée à l’envoi et à la livraison de colis à l’étranger. Ainsi, si vous effectuez vos démarches chez Packlink, nous vous garantissons que les transporteurs continuent de fournir les services habituels, aussi bien en Espagne qu’à l’international.

Tous vos envois sont donc garantis et seront livrés dans les délais indiqués. Soyez-en sûrs, votre marchandise arrivera à bon port en un seul morceau. Toutefois, si vous avez des questions à propos des normes en vigueur pour envoyer et recevoir des produits pendant l’état d’urgence, n’hésitez pas à nous contacter.

Envois internationaux avec Packlink pendant l'état d'alarmeLa situation que nous vivons nous empêche de réaliser des tâches quotidiennes que nous considérions comme normales et qui aujourd’hui nous seLire la suite

Vente en ligne : Amazon confirme sa place de leader pendant la pandémie

Croissance des ventes en ligne pendant Covid-19

Date à laquelle l’état d’alerte a été décrété, notre vie a changé. Et ce, pour tous les aspects qui entourent notre quotidien. Parmi les mesures ayant eu le plus d’impact sur notre comportement figure la restriction des déplacements, laquelle a provoqué une croissance exponentielle du commerce électronique et, de ce fait, une hausse inégalée des commandes de marketplaces comme Amazon.

Ceci s’explique par le fait que, au-delà de l’alimentation et des médicaments, des produits considérés comme étant de première nécessité, il existe d’autres types d’achats qui sont également nécessaires à notre quotidien. Ils ne sont peut-être pas vitaux, mais ils sont basiques, et nous avons besoin d’une infrastructure qui nous en assure l’approvisionnement.

C’est là que le commerce en ligne a un rôle à jouer, ce grand allié de nos foyers pendant la pandémie du COVID-19. Dans ce scénario, les services de livraison à domicile sont les protagonistes.

En effet, ce secteur vit son heure de vérité, avec quelques pics de demande très élevés : selon les données récemment publiées par Nielsen, les mesures de confinement décrétées en Espagne se sont traduites par une croissance hebdomadaire des ventes en ligne allant jusqu’à 70 et 80 %.

Pendant les premiers jours, beaucoup d’interrogations tournaient autour des articles pouvant être envoyés pendant l’état d’alerte, mais les utilisateurs ont désormais compris que tous les produits peuvent être envoyés et que leur livraison est garantie. Ce qui explique la hausse en pourcentage de ce type d’achats.

Ces données, en sus de la nécessité de poursuivre les activités lorsque le commerce physique est interdit, ont poussé de nombreuses entreprises à se lancer en ligne. Certaines sociétés comptaient déjà sur leur plateforme de commerce en ligne, tandis que d’autres ne s’étaient pas encore aventurés sur ce terrain. Dans les deux cas, nous avons observé une hausse importante du nombre de boutiques ayant commencé à vendre sur Amazon.

Ce géant est actuellement une des marketplaces les plus importantes, et s’agissant d’un géant à l’échelle mondiale, il vous offre la possibilité de vous rapprocher d’un nombre impensable de futurs acheteurs, avec des chiffres qui seraient inatteignables si vous vous limitiez à l’échelle locale, depuis votre boutique ou en tant que particulier.

Comment vendre sur Amazon

L’activité sans pareil de cette marketplace depuis le mois de mars dernier est une des principales raisons à la croissance qu’enregistre, semaine après semaine, le commerce en ligne espagnol. C’est pourquoi, parier sur ce canal de vente est une décision d’avenir, mais avant de nous lancer, il est essentiel d’étudier les moyens d’atteindre les objectifs définis.

Le premier pas consiste à déterminer si nous vendons en tant que particulier ou entreprise, car Amazon propose les deux. En effet, contrairement à ce que l’on croit, Amazon n’est pas uniquement conçue pour le commerce en ligne. D’aucuns pensent qu’il est nécessaire d’être un grand distributeur de produits ou une grande entreprise avec une offre énorme.

C’est une erreur très commune, mais très éloignée de la réalité : toute personne désireuse d’entreprendre peut vendre sur Amazon. Cette plateforme permet de le faire en tant que particulier, c’est-à-dire que toute personne n’ayant aucune intention de créer une entreprise pourra proposer ses produits individuellement.

C’est donc une excellente idée si vous souhaitez vous aventurer sur ce terrain, étant donné que la vente sur Amazon en tant que particulier vous coûtera moins cher que si vous vendiez en tant qu’entreprise. Ces économies constituent un élément très positif si vous débutez. C’est pourquoi, cette option est très recommandée pour les nouveaux venus sur le réseau numérique.

Au contraire, si une entreprise distribue ses produits sur Internet par l’intermédiaire de sa propre boutique en ligne et connaît déjà le secteur, elle devrait opter plutôt pour le statut de vendeur Pro, avec un quota mensuel et un ensemble de services ajoutés.

Les envois sont-ils garantis pendant l’état d’alerte ?

Comme nous l’avons dit, depuis le début de l’application des mesures extraordinaires pour vaincre le COVID-19, le transport de marchandises est considéré comme une activité essentielle.

Voilà pourquoi, à aucun moment, aucune restriction n’a été appliquée à l’envoi et à la livraison de commandes. Ainsi, si vous effectuez vos démarches chez Packlink, nous vous garantissons que les transporteurs continuent d’offrir les services habituels, aussi bien sur le territoire français qu’à l’international.

Autrement dit, tous vos achats et ventes par Amazon sont garantis. Nous continuons et continuerons de travailler pour que la situation que nous vivons vous impacte le moins possible. Vous pouvez donc avoir l’esprit tranquille sur ce point.

Si vous avez des questions à propos des normes en vigueur pour envoyer et recevoir des produits pendant l’état d’alerte, n’hésitez pas à nous contacter.

Croissance des ventes en ligne pendant Covid-19Date à laquelle l’état d’alerte a été décrété, notre vie a changé. Et ce, pour tous les aspects qui entourent notre quotidien. Parmi les mesures ayant euLire la suite

Conseils pour envoyer un colis volumineux

L’envoi de colis lourd ou volumineux n’est pas toujours évident. En effet, il n’est pas facile de trouver un transporteur à même de prendre en charge ce type de colis. Les frais de livraison sont souvent élevés. Envoyer un gros colis peut donc présenter un certain nombre de difficultés lorsqu’on ne connaît pas toutes les possibilités de transport qui existent.

Il existe une alternative à ces recherches fastidieuses qui permet de comparer les transporteurs proposant ce type de service, c’est à dire un comparateur entre les différents transporteurs gros colis.

Sur Packlink, vous pourrez entrer les références de votre colis, le lieu de prise en charge et de livraison de votre envoi. Le site Packlink se charge de comparer les différentes offres des transporteurs. Vous pouvez alors choisir le service le plus adapté à votre requête, mais aussi le plus économique. Lorsque vous indiquez les dimensions de votre colis, il est primordial d’estimer avec soin le poids du colis mais également ses dimensions aux risques de voir son envoi refusé ou retourné, avec des frais supplémentaires à régler.

Les transporteurs gros colis ne sont pas nombreux et les conditions de prise en charge sont strictes. Avec Packlink, vous disposez d’un outil capable de comparer les performances des transporteurs gros colis en un clin d’oeil. Dès que votre demande est enregistrée, vous pouvez imprimer votre étiquette à coller sur le paquet. Votre envoi de gros colis pourra être pris en charge dans un délai très court, en général dès le lendemain.

Quelques conseils sont essentiels pour emballer votre paquet avec soin. Il faut vous assurer de bien protéger votre envoi afin d’éviter tout risque de détérioration au cours du transport. Il est également primordial de choisir un carton suffisamment robuste pour supporter le poids de votre colis.

Le prix de votre transport n’est pas calculé selon le poids de votre paquet, mais selon son poids volumétrique, c’est à dire que ce sont les dimensions de votre emballage qui vont être prises en compte dans le calcul du prix du transport. En effet, le transporteur calcule le prix du transport selon l’encombrement du colis, c’est à dire selon la place qu’il prend dans le véhicule. Il ne vous reste plus qu’à comparer les prix et envoyer!

L’envoi de colis lourd ou volumineux n’est pas toujours évident. En effet, il n’est pas facile de trouver un transporteur à même de prendre en charge ce type de colis. Les frais de livraison sont souvLire la suite

Puis-je être contaminé par le COVID-19 en recevant un colis à la maison ?

Mesures pour éviter la contagion par Covid-19

Même si nous en savons désormais beaucoup plus sur le coronavirus et les moyens de nous en protéger, de nombreux doutes marquent encore le quotidien de notre cohabitation et notre comportement face au virus.

S’il est certain que la majorité d’entre nous connaît les mesures d’hygiène et d’entretien à la maison, ou la façon d’agir lorsque nous allons faire les courses, il existe toujours de nombreux gestes que nous n’avons pas bien intégrés.

Par exemple, comment procéder lorsque nous recevons une commande à domicile ? Qu’elle vienne d’un supermarché ou d’une boutique en ligne, il est essentiel que vous sachiez qu’aujourd’hui les mécanismes qui ont été activés depuis le début de l’état d’urgence et qui continuent de l’être pour assurer la protection des clients et des coursiers face au virus sont nombreux.

C’est pourquoi les mesures de sécurité des entreprises de messagerie visant à éviter les contagions sont appliquées et suivies au pied de la lettre par les transporteurs. En général, elles reposent sur le « contact zéro », c’est-à-dire veiller à ce qu’il n’y ait aucune interaction entre le coursier et l’acheteur lors de la livraison des colis. Ainsi, il n’est plus nécessaire de signer tous types de bordereaux de livraison (en version papier ou numérique) et, dans la mesure du possible, il convient d’utiliser le téléphone et non pas la sonnette du logement. Les articles sont ensuite laissés devant la porte.

S’il n’y a aucun lieu sûr où laisser le colis et s’il est impossible d’appeler le client par téléphone, le coursier doit s’avancer jusqu’à la porte du domicile avant de reculer pour respecter à tout moment la distance de sécurité. Dans la plupart des cas, il demande le numéro de CNI du client, qui n’est plus tenu ni de signer, ni de présenter aucun autre justificatif.

Ouvrons-nous la porte au virus en se faisant livrer à domicile ?

Le transport de marchandises est considéré comme un service essentiel, et grâce à ça, tous les envois et toutes les réceptions de colis sont permis sans aucune restriction. De ce fait, il est possible de recevoir et d’envoyer tout type d’article pendant l’état d’urgence. En fonction du produit, la livraison peut prendre un peu plus de temps (les articles de première nécessité sont prioritaires), mais uniquement dans des cas donnés.

Toutefois, si nous lisons avec attention les rapports qui assurent que le coronavirus vit pendant 24 heures sur des surfaces déterminées, comme le carton et le papier, et jusqu’à 3 jours sur le plastique et l’acier, selon une étude du New England Journal of Medicine, il est normal que nous nous interrogions sur la possible présence du COVID-19 dans les colis que nous recevons.

Rassurez-vous : le risque de contagion par manipulation de marchandises reçues est très faible. C’est pourquoi, comme nous vous le disions, il n’y a actuellement aucune mesure concrète d’hygiène et/ou de désinfection de marchandises.

Ce n’est pas nous qui le disons. L’OMS, sur sa page de questions/réponses sur le virus, assure que « la probabilité qu’une personne infectée contamine des articles commerciaux est faible, et le risque de contracter le virus à l’origine du COVID-19 par contact avec un colis qui a été manipulé, transporté et exposé à différentes conditions et températures est, lui aussi, faible. »

C’est ce que répond l’Organisation mondiale de la santé à la question : est-il sûr de recevoir un colis d’une région dans laquelle des cas de COVID-19 ont été détectés ? Prenez note des recommandations de l’OMS sur l’envoi de colis et de ses réponses sur d’autres doutes liés au virus.

Même dans ce cas, nous vous prions de ne pas baisser la garde. Vous savez que le risque de contagion par commande en ligne est faible, mais si vous avez besoin de renforcer la sécurité pour avoir l’esprit tranquille, n’hésitez pas. Il vous suffit de porter des gants, de laver le colis et son contenu avec du gel hydroalcoolique, de jeter le carton ou le plastique qui entoure votre produit (et les gants que vous avez utilisés) dans un sac fermé et, enfin, de vous désinfecter les mains.

Si vous avez des questions à propos des normes en vigueur pour envoyer et recevoir des produits pendant l’état d’urgence, n’hésitez pas à nous contacter. Et n’oubliez pas : #jerestechezmoi.

Mesures pour éviter la contagion par Covid-19Même si nous en savons désormais beaucoup plus sur le coronavirus et les moyens de nous en protéger, de nombreux doutes marquent encore le quotidien de notLire la suite

Coronavirus : ce que les consommateurs en ligne recherchent le plus sur Google

Variation des tendances de recherche Google

La pandémie du COVID-19 a modifié, en très peu de temps, notre façon de vivre et de nous comporter. La réalité d’il y a deux mois n’a rien à voir avec celle d’aujourd’hui, et ce dans tous les aspects de notre quotidien. C’est notamment le cas de notre comportement de consommateurs.

Les incidences de la situation que nous traversons ont changé de façon radicales nos besoins. Les priorités actuelles n’ont plus rien à voir avec celles d’avant, c’est ce que montrent très clairement les données de Google Trends, qui reflètent notre changement de comportement, nos recherches et nos besoins à mesure que les jours passent.

Ces rapports, régulièrement actualisés en raison de l’évolution au jour le jour de nos préoccupations et de la situation, analysent les données de tous les pays de l’EMEA et se divisent en trois domaines fondamentaux : les besoins immédiats, vivre au jour le jour et les comportements émergents.

Le dernier rapport publié par Google correspond aux tendances de recherches de la semaine du 6 avril 2020. Ses données démontrent que, par rapport aux éditions précédentes, les recherches des consommateurs sont plus complexes. Les doutes initiaux quant à la nature du coronavirus ou l’approvisionnement de nourriture ne sont plus à l’ordre du jour.

Aujourd’hui, ce sont des sujets compliqués qui nous préoccupent dont la solution est davantage à long terme, comme les aides économiques auxquelles nous pouvons prétendre ou l’organisation du déconfinement.

Quelles sont nos préoccupations dans le cadre de cette situation sans précédent ?

Nous nous sommes habitués. C’est le résultat de nos recherches de la deuxième semaine d’avril. C’est ce que dénote notre mode de vie, mais aussi nos priorités et un ensemble de comportements émergents survenus en raison de la pandémie.

Nous avons vérifié les tendances pour chaque domaine cité :

1. Besoins immédiats

À la différence des premiers jours, où toutes les recherches se focalisaient sur les services de base disponibles, l’acquisition de nourriture ou de produits pharmaceutiques, aujourd’hui les priorités ont changé.

Ce changement est tout à fait logique : nous savons déjà comment et où obtenir les articles essentiels, nous avons déjà vérifié que les boutiques en ligne continuent de vendre tout type de produits et compris quels services sont assurés par les transporteurs pendant l’état d’urgence.

C’est pourquoi, nos recherches se concentrent aujourd’hui sur des besoins moins immédiats comme les aides économiques, les finances ou la formation. Ainsi, ces domaines sont devenus les grands protagonistes des inquiétudes des consommateurs :

  • • Banque numérique, applications financières et prêts. Les données mettent en évidence la hausse des recherches suivantes : « comment payer » des produits et services via des applications, « banque numérique », « cash app » (service de paiement mobile) et « prêts bancaires ».
  • • Programmes d’aide du Gouvernement. Google Trends a enregistré un grand intérêt dans les recherches comme « exemptions de charges de la sécurité sociale », « assurance chômage ».
  • • Utilisation du téléphone portable et formation continue. Nos finances ne constituent pas notre seule inquiétude, au moins pendant la deuxième semaine d’avril. L’utilisation du téléphone portable a très fortement augmenté depuis le confinement, raison pour laquelle « télécharger des applications » ou « comment partager des données » se retrouvent dans le top des recherches.
  • La formation est aussi un sujet très recherché, avec pour protagonistes les mots suivants : « cours gratuits » ou « formations en ligne ».

2. Vivre au jour le jour

À mesure que passent les jours à la maison, nous cherchons de plus en plus à profiter de notre temps. C’est du moins ce qu’affirment les résultats de Google Trends, qui soulignent que nous recherchons toujours plus comment organiser nos espaces pour en profiter au mieux, comment faire de l’exercice ou rénover les appareils électroménagers. Analysons une à une ces tendances :

  • • Réinventer les espaces. « Chambre en ordre », « idées et astuces » et « décorer la chambre » sont les trois expressions qui occupent le top des recherches dans le domaine.
  • • Faire de l’exercice à la maison. S’il y a bien une activité que pratique la majorité des personnes depuis le premier jour du confinement c’est l’exercice, mais aujourd’hui les tendances sont plus concrètes avec pour objectif de trouver de nouveaux usages. Même si « exercice à la maison » continue d’être le roi des recherches, les expressions suivantes ont gagné beaucoup de terrain : « routines de danse », « gymnastique pour enfants », « postures de yoga » et « méditation pour dormir ».
  • • Nouvel électroménager. Alors qu’au début du confinement nous commandions des repas à domicile, nous optons aujourd’hui toujours plus pour cuisiner à la maison. En conséquence, nous nous intéressons davantage au rénovation de notre cuisine. « Gaufriers », « fours à pizza », « robots de pâtisserie », « barbecues à gaz », « barbecues électriques » et « réfrigérateurs » sont les recherches qui ont le plus augmenté en Europe.

3. Comportements émergents enregistrés sur Google Trends

Maintenant que sont fermés les boutiques, les cinémas et les théâtres, les consommateurs cherchent de nouvelles façons de se divertir à la maison. Pendant cette deuxième semaine d’avril, la durabilité et la culture d’aliments à la maison sont deux secteurs qui ont connu une hausse importante des recherches.

C’est ainsi que l’on note un intérêt croissant pour l’obtention et la culture d’aliments de façon écologique. « Potager », « vente directe des producteurs », « vente de graines » et «pépinières en ligne » sont les termes qui mettent en avant cette tendance vers le sain.

En conclusion, alors que nous nous sommes maintenant adaptés à cette situation inédite et que nous savons comment nous approvisionner en produits essentiels, nos recherches et inquiétudes changent.

Les données démontrent que les consommateurs y voient plus clair, mais si vous avez des questions à propos des normes en vigueur pour envoyer et recevoir des produits pendant l’état d’urgence, n’hésitez pas à nous contacter. Et n’oubliez pas : #jerestechezmoi.

Variation des tendances de recherche GoogleLa pandémie du COVID-19 a modifié, en très peu de temps, notre façon de vivre et de nous comporter. La réalité d’il y a deux mois n’a rien à voir avec celleLire la suite

Quels articles peuvent être envoyés pendant la pandémie ?

Seulement les articles de première nécessité ?

Depuis le début de l’état d’urgence décrété en raison de la crise du coronavirus, la plupart des commerces restent fermés. Il y a eu plusieurs moments marqués par l’ouverture ou la fermeture de différents types de commerces.

Mais, en général, pendant cette période de confinement, seuls les établissements physiques qui vendent des articles de première nécessité pourront rester ouverts, comme ceux consacrés à l’alimentation, les pharmacies ou les marchands de journaux, entre autres.

Avec le temps, ces mesures prises pour endiguer l’épidémie paraissent claires et connues de tous, mais qu’en est-il du commerce électronique ? Quels sont les produits que l’on peut envoyer pendant l’état d’urgence ? Savez-vous s’il s’agit uniquement des articles de première nécessité et quels sont ces articles ?

Ces questions ne sont pas encore tout à fait claires, et de nombreux acheteurs ne savent pas vraiment ce qu’ils peuvent faire et ce qui n’est pas permis. Voilà pourquoi, nous voulons vous expliquer en détail en quoi consistent les restrictions actuelles en matière d’envois et de réceptions de colis, ainsi que les normes imposées par les entreprises de logistique et de messagerie.

Prenez note de ces renseignements, et vous saurez quelles marchandises peuvent circuler aussi bien vers des destinations nationales qu’internationales.

Que peut-on envoyer et recevoir pendant l’état d’urgence ?

La première chose à savoir est que, pour le gouvernement, le transport de marchandises est considéré comme une activité essentielle. Voilà pourquoi, jusqu’à présent, aucune restriction n’a été appliquée à l’envoi et à la livraison de commandes. Ainsi, si vous effectuez vos démarches chez Packlink, nous vous garantissons que les transporteurs continuent d’offrir les services habituels, aussi bien sur le territoire national de l’Espagne qu’en dehors de nos frontières.

Mais alors, y a-t-il un problème avec le type d’articles ? Peut-on envoyer tous types d’articles ou seulement les produits considérés de première nécessité ? Ces questions ont une réponse simple et claire : on peut envoyer tous types de produits.

D’ailleurs, outre les articles d’alimentation, de pharmacie, de nettoyage ou d’hygiène personnelle (considérés essentiels), il est possible d’acheter en ligne tout autre produit, et son envoi est garanti.

La raison est qu’il est très difficile d’établir une limite entre ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas. Par exemple, il se peut que pour certains un paquet de feuilles ne soit pas indispensable, mais qu’en est-il de ceux qui travaillent de chez eux ? Et pour les millions d’élèves qui font leurs devoirs tous les jours ? (En effet, la technologie nous aide énormément et l’ordinateur est aujourd’hui notre principal allié, mais on continue tout de même d’écrire avec des feuilles et des stylos.)

Ce n’est qu’un exemple, mais il y en a beaucoup d’autres qui servent à illustrer ce qui est superflu pour certains, mais nécessaire pour d’autres : une cartouche d’encre pour l’imprimante, un vélo d’appartement ou un tapis de course, une crème hydratante pour quelqu’un qui a la peau extrêmement sèche et qui en souffre, un accordeur pour la guitare (celle qui était rangée dans un coin et que le confinement a sauvée de l’oubli)... et ainsi de suite.

Cela d’une part. D’autre part, nous sommes confrontés aux restrictions propres à chaque établissement qui gardent leurs portes virtuellement ouvertes sur internet. Parce que le coronavirus a bouleversé la consommation en ligne et ce, d’une façon inimaginable.

Actuellement, la plupart des entreprises continuent d’offrir leurs articles sur leurs sites internet, et même plus : de nombreux magasins qui ne disposaient pas de vente en ligne ont commencé à utiliser ce système afin de garantir des revenus grâce aux livraisons à domicile.

D’ailleurs, autant les centres commerciaux que les grands marketplaces, ainsi que les petits commerces de quartier, envoient leurs produits sans aucune restriction. Cependant, dans de nombreux cas, ils imposent une série d’avertissements.

Par exemple, Amazon prévient que sa priorité est de servir en premier les clients dont le « besoin est plus urgent », c’est pourquoi ils livrent d’abord certains articles de base pour la santé, l’hygiène personnelle et de la maison par exemple.

C’est-à-dire que si l’on commande un produit qui n’est pas considéré de première nécessité, l’envoi est garanti, indépendamment du type d’article, mais il se peut que la livraison ait du retard.

Et si vous souhaitez envoyer un colis, nous vous recommandons de consulter notre outil de recherche d’envois et de services. Il vous suffit de renseigner l’origine, la destination, le poids et les dimensions du colis pour découvrir, en quelques secondes, toutes les alternatives disponibles qui varient en fonction de chaque entreprise de messagerie.

Un point sur lequel toutes les entreprises de transport sont d’accord est celui des mesures pour éviter la contagion, basées principalement sur le concept zéro contact lors de la livraison des colis, dans le but de veiller à la sécurité des clients et des transporteurs.

Vous en savez désormais davantage sur la réglementation actuelle des envois autorisés pendant l’état d’urgence, mais n’hésitez pas à nous contacter en cas de questions. Et n’oubliez pas : #jerestechezmoi.

Seulement les articles de première nécessité ?Depuis le début de l’état d’urgence décrété en raison de la crise du coronavirus, la plupart des commerces restent fermés. Il y a eu plusieurs moments marLire la suite

Comment préparer votre envoi pendant l’état d’urgence instauré en raison du COVID-19 ?

Conseils avant d'envoyer votre colis avec Packlink pendant COVID-19

Depuis le 14 mars dernier, nous sommes confinés chez nous, en tant que mesure exceptionnelle pour lutter contre la propagation du coronavirus. Bon nombre de nos habitudes ont changé depuis lors, et parmi les activités ayant connu une des croissances les plus importantes figure la consommation en ligne. Rester à la maison est essentiel, c’est pourquoi il est de plus en plus indispensable de se tourner vers le commerce en ligne et les sociétés de courrier pour que tout ce dont nous avons besoin nous parvienne.

Nous avons déjà mentionné les mesures pour éviter les contagions lors de la livraison des colis, aussi bien pour les transporteurs que pour les clients, et il est aussi déjà clairement établi que l’approvisionnement de marchandises à la population est garanti, mais savez-vous comment procéder à l’inverse ?

Autrement dit, comment préparer votre envoi pendant l’état d’urgence instauré en raison du COVID-19 ? Car nous ne faisons pas que recevoir en cette période. Nous envoyons également des colis à des personnes qui habitent loin pour leur dire que nous pensons à elles.

Et pour nous assurer qu’ils arrivent dans les meilleures conditions, il est essentiel de suivre plusieurs conseils avant de les envoyer. Nous éviterons ainsi les contrariétés. Voyons les plus importants :

  • 1. La première étape consiste à consulter notre outil de recherche d’envois et de services. Chez Packlink, nous continuons à proposer nos services pour que vous puissiez envoyer et recevoir vos colis. Et pas seulement sur le territoire national, à l’étranger également. Ainsi, tous les transporteurs avec lesquels nous travaillons continuent de proposer leurs services et assurent les envois nationaux et internationaux.
  • 2. En fonction de la destination, votre colis peut prendre un peu plus de temps à arriver et doit respecter certaines exigences précises. Nous vous recommandons de vérifier les services qu’offrent les transporteurs pour vous adapter.
  • 3. Il est important de suivre votre envoi en temps réel et en ligne pour avoir l’esprit tranquille pendant tout le processus. Il vous suffit d’ajouter le numéro de suivi que nous vous avons donné pour réaliser l’envoi, vous pourrez ainsi en vérifier l’état d’avancement.

Bordereaux et caisses : éléments indispensables avant l’envoi

Après avoir choisi votre mode d’envoi et le transporteur en charge, vous n’avez plus qu’à vous concentrer sur deux éléments essentiels, qui permettent à votre marchandise d’arriver en bon état et à temps à destination.

Le premier est l’emballage du colis. Votre envoi ne voyage pas seul et, s’il n’est pas bien protégé pendant son transport, il peut être endommagé.

Les protagonistes indiscutables sont les caisses d’envoi, et toutes ne se valent pas. Assurez-vous qu’elles soient solides (de préférence en carton durable) et adaptées à la marchandise envoyée. S’il est trop vide, le colis peut se plier et facilement s’endommager.

Maintenant que nous sommes confinés, nous sommes certains que vous vous demandez comment acheter des cartons. Heureusement, en cette période, le commerce électronique continue d’être notre sauveur, vous trouverez donc de nombreux sites Internet où vous pourrez acheter des cartons en ligne.

Dans tous les cas, ce guide d’emballage pourrait vous être utile. Si vous suivez ses conseils, votre colis arrivera intact et dans les meilleures conditions.

Comment imprimer les bordereaux d’envoi ?

Le deuxième aspect essentiel pour que vos marchandises arrivent à destination dans les délais impartis sont les bordereaux. Il s’agit du document qui permet l’identification du colis et sur lequel figure un code-barres contenant toutes les informations. Ceci vous permettra de réaliser un suivi de votre envoi en ligne. Pour en garantir l’efficacité, il vous faut imprimer le bordereau et le coller au colis.

Il existe des transporteurs avec lesquels nous travaillons qui n’exigent pas d’imprimante, comme Keavo, mais ils constituent une minorité.

C’est ainsi que nous nous retrouvons face au « problème » antérieur. Comment puis-je imprimer les bordereaux d’envoi si je n’ai pas d’imprimante ? Avant, il était possible de se rendre dans des papeteries ou d’autres établissements pour le faire, mais la majorité des commerces sont aujourd’hui fermés, ce qui peut compliquer la situation.

Ici encore, il ne s’agit pas d’un problème en tant que tel : vous avez entre vos mains mille et une possibilités pour acheter une imprimante en ligne. D’ailleurs, en raison de la hausse au niveau maximal du télétravail, vous trouverez d’importantes offres pour des dispositifs informatiques ; il est donc opportun d’investir aujourd’hui dans un équipement d’impression qui vous sera utile à l’avenir.

Enfin, il ne vous reste plus que le papier. Vous pouvez utiliser du papier classique ou adhésif. Assurez-vous que le bordereau est correctement collé (avec de l’adhésif, si nécessaire) et que le code-barres n’est pas recouvert pour que le transporteur puisse le scanner sans encombre.

Vous savez désormais comment préparer vos envois pendant l’épidémie du COVID-19. Toutefois, en cas de questions, n’hésitez pas à nous contacter. Et n’oubliez pas : #jerestechezmoi.

Conseils avant d'envoyer votre colis avec Packlink pendant COVID-19Depuis le 14 mars dernier, nous sommes confinés chez nous, en tant que mesure exceptionnelle pour lutter contre la propagation du corLire la suite

Coronavirus et état d’urgence : est-il possible d’expédier des colis à l’international ?

Services actifs pendant COVID-19

Le COVID-19 nous a tous plongés dans une situation exceptionnelle que nous n’avions jamais vécue auparavant et qui bouleverse, actuellement, tous les aspects de notre quotidien. Le premier d’entre eux est, sans aucun doute, la limitation des déplacements des citoyens.

L’état d’urgence nous oblige à rester chez nous et à ne sortir qu’en cas de réelle nécessité, raison pour laquelle les achats en ligne sont devenus nos grands alliés. Et avec eux, les sociétés de courrier et de colis.

Les premiers jours étaient synonymes de grande incertitude, surtout en raison du manque de clarté des mesures prises par le Gouvernement qui concernaient le secteur du transport et le secteur logistique. Il est toutefois désormais clair que l’approvisionnement de marchandises à la population est garanti. De fait, pour les responsables du ministère du Transport, le transport de marchandises constitue une activité essentielle.

Autrement dit, il n’existe aucune restriction et, par conséquent, chez Packlink nous continuons de vous proposer nos services d’envoi de colis. Et pas seulement sur le territoire national, à l’étranger également.

Ainsi, tous les transporteurs avec lesquels nous travaillons continuent de proposer leurs services et assurent les envois à l’international. Nous accomplissons donc toutes nos missions en suivant une série de mesures pour éviter les contagions lors de la livraison des colis.

L’objectif de ces règles est de parvenir au contact zéro entre les livreurs et les destinataires des colis pour garantir au maximum la sécurité et la santé des travailleurs et des clients.

Comment envoyer des colis à l’étranger ?

Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin d’être unis dans la distance. C’est pourquoi nous estimons essentiel de vous préciser les services que continuent d’offrir les transporteurs, surtout à l’échelle internationale, là où les principaux doutes subsistent.

Pour être plus clairs, vous pouvez être tranquilles : dans la réalité, les restrictions des envois internationaux de Packlink sont minimes. Ainsi, nos envois à l’étranger se poursuivent.

L’unique restriction à laquelle vous serez confronté consiste en un possible ralentissement du transit des marchandises. Autrement dit, vos colis pourraient prendre plus de temps à arriver, mais ceci ne se produit que dans certains cas et pour des destinations précises.

Pour vous assurer de la faisabilité de votre envoi, nous vous recommandons de consulter notre navigateur d’envois et de services. Il vous suffit de renseigner l’origine, la destination, le poids et les dimensions du colis pour découvrir, en quelques secondes, toutes les alternatives disponibles.

Certains services pourraient apparaître comme indisponibles, leur usage est donc limité pendant l’état d’urgence lié au coronavirus (c’est le cas des services Drop Off, par exemple, une option très limitée actuellement, étant donné qu’un contact est nécessaire).

Les méthodes les plus utilisées pour les envois internationaux sont les services Door to Door, des options de livraison entièrement disponibles qui permettent de réduire les distances et de faire tomber les barrières : vous pourrez envoyer des colis en dehors de la France sans sortir de chez vous (le transporteur viendra les récupérer et s’occupera de les livrer à destination).

En suivant les indications de notre moteur de recherche, vous pourrez recevoir et envoyer des colis sans problème. Par conséquent, nous vous assurons que nous continuons de proposer nos services normalement ; ainsi, lorsque vous réalisez une recherche pour traiter un envoi international avec Packlink, les alternatives disponibles sont entièrement garanties.

N’hésitez pas à nous contacter en cas de questions. Et n’oubliez pas : #jerestechezmoi.

Services actifs pendant COVID-19Le COVID-19 nous a tous plongés dans une situation exceptionnelle que nous n’avions jamais vécue auparavant et qui bouleverse, actuellement, tous les aspects de notre qLire la suite