Coronavirus : quelles sont les mesures prises par les sociétés de transport pour éviter les contagions ?

Compagnies de transport et Covid-19

L’une des principales conséquences de l’état d’alerte déclaré en France est l’impossibilité de sortir à sa guise. Même si l’achat d’aliments et de médicaments est une des exceptions admises par le Gouvernement, nous devons réduire cette action au maximum et ne sortir qu’en cas de véritable nécessité.

Au-delà de l’alimentation et des médicaments, il existe d’autres types d’achats qui sont également nécessaires à notre quotidien. Ils ne sont peut-être pas vitaux, mais ils sont basiques, et nous avons besoin d’une infrastructure qui nous en assure l’approvisionnement.

C’est là que le commerce en ligne a un rôle à jouer, ce grand allié de nos foyers pendant la pandémie du Covid-19. Dans ce scénario, les services de livraison à domicile sont les protagonistes. De ce fait, ce secteur vit son heure de vérité, avec des pics de demande très élevés. C’est que le Coronavirus a changé la consommation en ligne, tant relativement au mode de réception de nos achats qu’aux moyens de livraison.

Ceci s’explique par une réalité que nous ne devons pas oublier : bien que nous n’en sachions que très peu à propos de ce virus, nous savons qu’il se propage par le contact. En ce sens, les secteurs de la logistique et du transport s’exposent chaque jour à des situations de risque. Les groupes les plus sensibles sont :

  • » les travailleurs qui opèrent des services de transport de marchandises vers des entreprises et qui doivent livrer ces marchandises dans leurs locaux ;
  • » tout employé qui mène à bien des activités dans des endroits où de nombreuses personnes se côtoient ;
  • » des livreurs qui livrent les marchandises chez les particuliers.

Toutefois, logiquement, les risques ne prennent pas fin ici : les clients sont eux aussi exposés au Coronavirus. Ainsi, tant les entreprises que les acheteurs particuliers qui ouvrent leur porte pour recevoir leurs commandes s’exposent au danger.

Cependant, les entreprises du secteur du transport et de la logistique ont déjà commencé à instaurer une série de mesures pour protéger tant leur personnel de distribution de colis que les clients qui continuent de faire appel à leurs services.

L’objectif est d’assurer la continuité d’une activité plus que nécessaire en cette période en faisant de la sécurité le fer de lance de toute mission menée à bien.

Les nouvelles règles de livraison pour freiner la propagation du COVID-19

Chez Packlink, comme il ne pourrait pas en être autrement, nous plaçons la santé avant le reste. La vôtre et celle des transporteurs avec lesquels nous travaillons, parce que nous considérons la sécurité comme l’une de nos priorités.

Par conséquent, pour pouvoir vous tranquilliser dans ces moments, nous souhaitons partager avec vous les nouvelles mesures que les sociétés de transport appliquent pour lutter contre le Coronavirus conformément aux règles gouvernementales.

Tous les courriers et colis (y compris les recommandés) seront, de préférence, déposés dans la boîte aux lettres. Si c’est impossible, la livraison aura directement lieu au domicile du destinataire mais sans la signature obligatoire sur le PDA.

Les employés des agences mènent toutes leurs missions avec des gants et des masques et, au sein des installations, les clients doivent respecter une distance minimale de 1,5 m, aussi bien avec les employés que les autres clients.

En ce qui concerne les livreurs de rue, ils doivent constamment porter des gants à enfiler avant de déposer le colis dans la boîte aux lettres. S’ils doivent se présenter à la porte du domicile, ils doivent également porter un masque.

Les entreprises de courriers et de colis qui opèrent actuellement en France n’ont pas tardé à également appliquer une série de mesures pour éviter la propagation du virus lors de la livraison à domicile. Ci-après vous trouverez les règles qui marquent le protocole opérationnel :

  • » Dans la mesure du possible, appeler le client par téléphone pour lui annoncer l’arrivée du colis.
  • » Une fois à sa porte, éviter d’appuyer sur la sonnette et laisser le colis au sol.
  • » Lorsque le client ouvre, il faut éviter tout contact : il n’est pas nécessaire de faire signer le bordereau de livraison, et une distance de 2 mètres doit être constamment respectée.
  • » Avant la livraison, les livreurs utilisent du gel désinfectant, mettent des gants et un masque. Il est également recommandé aux motocyclistes de ne pas enlever leur casques pour protéger au maximum les voix respiratoires.

Enfin, vous devez savoir qu’au-delà de ces mesures, à l’heure actuelle les mesures d’endiguement du COVID-19 ne concernent pas la circulation des marchandises, c’est pourquoi les services se poursuivront normalement. Veuillez nous contacter pour en savoir plus sur la situation de votre région postale car, bien que les collectes et livraisons se poursuivent, elles peuvent prendre plus de temps que d’habitude.

Compagnies de transport et Covid-19L’une des principales conséquences de l’état d’alerte déclaré en France est l’impossibilité de sortir à sa guise. Même si l’achat d’aliments et de médicaments est unLire la suite