Puis-je être contaminé par le COVID-19 en recevant un colis à la maison ?

Mesures pour éviter la contagion par Covid-19

Même si nous en savons désormais beaucoup plus sur le coronavirus et les moyens de nous en protéger, de nombreux doutes marquent encore le quotidien de notre cohabitation et notre comportement face au virus.

S’il est certain que la majorité d’entre nous connaît les mesures d’hygiène et d’entretien à la maison, ou la façon d’agir lorsque nous allons faire les courses, il existe toujours de nombreux gestes que nous n’avons pas bien intégrés.

Par exemple, comment procéder lorsque nous recevons une commande à domicile ? Qu’elle vienne d’un supermarché ou d’une boutique en ligne, il est essentiel que vous sachiez qu’aujourd’hui les mécanismes qui ont été activés depuis le début de l’état d’urgence et qui continuent de l’être pour assurer la protection des clients et des coursiers face au virus sont nombreux.

C’est pourquoi les mesures de sécurité des entreprises de messagerie visant à éviter les contagions sont appliquées et suivies au pied de la lettre par les transporteurs. En général, elles reposent sur le « contact zéro », c’est-à-dire veiller à ce qu’il n’y ait aucune interaction entre le coursier et l’acheteur lors de la livraison des colis. Ainsi, il n’est plus nécessaire de signer tous types de bordereaux de livraison (en version papier ou numérique) et, dans la mesure du possible, il convient d’utiliser le téléphone et non pas la sonnette du logement. Les articles sont ensuite laissés devant la porte.

S’il n’y a aucun lieu sûr où laisser le colis et s’il est impossible d’appeler le client par téléphone, le coursier doit s’avancer jusqu’à la porte du domicile avant de reculer pour respecter à tout moment la distance de sécurité. Dans la plupart des cas, il demande le numéro de CNI du client, qui n’est plus tenu ni de signer, ni de présenter aucun autre justificatif.

Ouvrons-nous la porte au virus en se faisant livrer à domicile ?

Le transport de marchandises est considéré comme un service essentiel, et grâce à ça, tous les envois et toutes les réceptions de colis sont permis sans aucune restriction. De ce fait, il est possible de recevoir et d’envoyer tout type d’article pendant l’état d’urgence. En fonction du produit, la livraison peut prendre un peu plus de temps (les articles de première nécessité sont prioritaires), mais uniquement dans des cas donnés.

Toutefois, si nous lisons avec attention les rapports qui assurent que le coronavirus vit pendant 24 heures sur des surfaces déterminées, comme le carton et le papier, et jusqu’à 3 jours sur le plastique et l’acier, selon une étude du New England Journal of Medicine, il est normal que nous nous interrogions sur la possible présence du COVID-19 dans les colis que nous recevons.

Rassurez-vous : le risque de contagion par manipulation de marchandises reçues est très faible. C’est pourquoi, comme nous vous le disions, il n’y a actuellement aucune mesure concrète d’hygiène et/ou de désinfection de marchandises.

Ce n’est pas nous qui le disons. L’OMS, sur sa page de questions/réponses sur le virus, assure que « la probabilité qu’une personne infectée contamine des articles commerciaux est faible, et le risque de contracter le virus à l’origine du COVID-19 par contact avec un colis qui a été manipulé, transporté et exposé à différentes conditions et températures est, lui aussi, faible. »

C’est ce que répond l’Organisation mondiale de la santé à la question : est-il sûr de recevoir un colis d’une région dans laquelle des cas de COVID-19 ont été détectés ? Prenez note des recommandations de l’OMS sur l’envoi de colis et de ses réponses sur d’autres doutes liés au virus.

Même dans ce cas, nous vous prions de ne pas baisser la garde. Vous savez que le risque de contagion par commande en ligne est faible, mais si vous avez besoin de renforcer la sécurité pour avoir l’esprit tranquille, n’hésitez pas. Il vous suffit de porter des gants, de laver le colis et son contenu avec du gel hydroalcoolique, de jeter le carton ou le plastique qui entoure votre produit (et les gants que vous avez utilisés) dans un sac fermé et, enfin, de vous désinfecter les mains.

Si vous avez des questions à propos des normes en vigueur pour envoyer et recevoir des produits pendant l’état d’urgence, n’hésitez pas à nous contacter. Et n’oubliez pas : #jerestechezmoi.

Mesures pour éviter la contagion par Covid-19Même si nous en savons désormais beaucoup plus sur le coronavirus et les moyens de nous en protéger, de nombreux doutes marquent encore le quotidien de notLire la suite